Sensibiliser les plus jeunes : inspirez-vous des bonnes pratiques

Vous êtes une association et vous avez envie d'intégrer un programme de développement durable pour sensibiliser les plus jeunes. Profitez de l’expériences déjà acquise, ces bonnes pratiques sont un gage de succès pour votre projet. Sensibiliser les plus jeunes : les exemples à suivre.

Les fondamentaux

  1. Il faut les impliquer concrètement dans un projet. Inutile de faire de la sensibilisation sous forme de cours théorique et passif. Pour que les jeunes comprennent l'importance du développement durable, il faut les intégrer à un projet concret. Apprendre en faisant leur propre expérience est la meilleure façon de les sensibiliser.
  2. N'hésitez pas à développer leur esprit critique et leur autonomie. Posez-leur des questions, montrez-leur des situations et faites-les réagir. En les invitant à prendre part à une réflexion autour d'une problématique donnée, vous les rendez actifs et leur implication dans le développement durable n'en sera que plus importante.
  3. Encouragez-les à prendre des décisions collectives. Vous leur prouverez ainsi que l'union fait la force. C'est ensemble que nous pouvons trouver des solution. Les idées de tous valent souvent mieux que les réflexions d'une seule personne.
  4. Faites en sorte qu'ils profitent des bénéfices du projet. Mettre en place un travail en faveur du développement durable qui aura un impact sur leur vie quotidienne est un excellent moyen de leur prouver l'intérêt du geste du tri, du recyclage.

Une recette éprouvée pour sensibiliser les plus jeunes

Jérôme Rodriguez, coordinateur du projet EPJ « Des vidéos et débats », 2011/2012, résume parfaitement les bonnes pratiques à mettre en place pour sensibiliser les élèves au geste de tri. Voici sa recette.

La recette de l’EPj

Ingrédients :

  • des jeunes
  • une dose d’Eco-Emballages
  • des récipients
  • une grosse marmite
  • une centrifugeuse
  • un éducateur à l’environnement

Difficulté : cuisinier motivé

Commencez par immerger vos jeunes dans un centre de tri ou une déchèterie. Remuez activement le tout puis laissez reposer. A l’aide d’un éducateur à l’environnement, filtrez votre préparation de façon à obtenir les envies, les questions et les projets. Les répartir dans différents plats.

Incorporer, délicatement, dans chacun des plats, de la connaissance sur les déchets. Pour cela, réchauffer à feu doux votre correspondant local d’Eco-Emballages et répartissez-en dans vos plats.
De façon à équilibrer les arômes, ajoutez les ingrédients-partenaires selon la saveur recherchée (des noix de collectivités, de la sauce Asso, du Bloody Mairie).

Réunissez ensuite chacun des plats dans une grosse marmite de façon à permettre l’échange des saveurs. Laissez réduire à feu doux en écumant régulièrement. Lorsque votre préparation commence à prendre consistance, placez-la dans une centrifugeuse (nous conseillons l’utilisation de la centrifugeuse éco-conçue « péda2projet 2000 » d’Ecole et Nature).

Au bout de quelques temps vous obtiendrez l’action parlementaire des jeunes.
Goutez de façon à vérifier la qualité de votre préparation. »